Débats à la CSC Enseignement sur les cours de religion, morale et citoyenneté

Matinée de débat à la CSC Enseignement à Namur avec une centaine de maîtres et de professeurs de religion, de morale et de citoyenneté.

L’occasion de rappeler que, pour le cdH, la religion, la morale ou le fait de ne pas croire font partie intégrante de chacun(e) de nous. La neutralité de l’école officielle ne signifie pas que l’on doit gommer cette dimension, mais bien que les écoles officielles doivent se tenir à égale distance des religions, de la morale laïque et du fait de ne pas croire.

Le nouveau cours de citoyenneté et philosophie s’adresse bien sûr à tous les élèves mais il ne peut pour autant être question de supprimer les cours convictionnels du programme scolaire obligatoire.

Les religions et les philosophies ont leur pleine place dans le débat public et à l’école, ils ne peuvent être relégués à la seule sphère privée. Comme le soulignait Eugène ERNST, c’est d’ailleurs le choix fait par près de 80% des parents qui ont choisi l’une des 5 religions reconnues ou la morale laïque pour leurs enfants en lieu et place d’une deuxième heure de citoyenneté.

Comme l’ont indiqué plusieurs enseignants lors des débats, de nombreux jeunes sont en recherche de sens. Les cours de religion et de morale peuvent les aider dans leur construction personnelle.

Merci à la CSC pour cette invitation et aux participants pour les échanges enrichissants de cette matinée qui permettront d’encore mieux tenir compte des réalités de terrains pour améliorer l’organisation pratique des cours et les conditions de travail des enseignants.