Etre moins taxé sur votre travail ? C'est possible!

Être moins taxé sur votre travail? C’est possible! Nous proposons de le faire en faisant contribuer les gros spéculateurs boursiers.

 En Belgique, un travailleur paye en moyenne 42% d’impôt sur son travail. C’est à la fois un piège à l’emploi (aujourd’hui, une personne au chômage qui décroche un job peut dans certains cas perdre de l’argent) et à la fois un frein à la compétitivité de notre économie (certaines entreprises ne s’installent pas chez nous vu la différence entre ce que doit payer l’employeur et ce que reçoit effectivement le travailleur). Bref, pour favoriser la création d’emplois en Belgique, il faut abaisser les charges sur le travail.

Pour continuer à assurer les services de santé, d’éducation ou encore de sécurité, nous proposons de compenser la diminution de l’impôt sur le travail en faisant contribuer ceux qui aujourd’hui ne payent rien : les gros spéculateurs boursiers.

En effet, la Belgique est l’un des rares pays où une personne qui spécule n’est pas taxée si elle réalise des plus-values en revendant ses actions ! En Grande-Bretagne, en France, en Allemagne et même au Luxembourg, les plus-values boursières issues de la spéculation sont soumises à l’impôt. Nous proposons que cette contribution sur les revenus de la spéculation (achats et ventes rapides d’actions avec plus-values) serve intégralement à diminuer l’impôt sur le travail.