Région du Centre : chapitre premier !

Ce mercredi 24 janvier 2018 est à marquer d’une pierre blanche dans l’Histoire de notre région du Centre.

Le vote du Parlement de Wallonie de ce jour vient clôturer le premier - et long - chapitre de la reconnaissance de la région du Centre. Enfin, le bassin de vie du Centre est reconnu comme une entité politique.

Avec ce vote, la région du Centre gagne en cohérence : bassin de vie, offre de formations et d’enseignement, promotion de la région et de son image, culture, tourisme et circonscription électorale vont concorder.

Cette cohérence renforcée doit permettre aux forces vives de notre région, acteurs économiques, société civile, syndicats et politiques d’être plus efficaces pour répondre aux besoins de notre région et de ses 250.000 habitants : formation, enseignement, emploi, soins de santé, mobilité, investissements,…  Ce sont là les prochains chapitres à écrire pour assurer le redressement économique et social de notre région.

Dorénavant, « vue de Namur »,  la région du Centre existe: elle n’est plus un simple espace coincé entre Mons-Borinage et Charleroi. La région du Centre devient, à part entière, l’un des 4 bassins de vie du Hainaut, capable de se faire entendre et de construire les réponses politiques aux besoins de notre bassin de vie, et singulièrement en matière d’emploi.

Au-delà de la création d’une circonscription électorale, les premiers changements concrets et urgents doivent être la mise en place d’outils statistiques adaptés à la région du Centre. Il est absolument nécessaire d’avoir une vision claire de la réalité de la région du Centre : tant sur le plan socio-économique, qu’environnemental ou des services publics.

J'ai d’ores et déjà interpellé sur ce point le Ministre-Président de la Wallonie et celui de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Comme Sénateur, j'ai également interrogé le Ministre fédéral Kris PEETERS qui a la tutelle sur la Direction générale de la Statistique : « Sans vision claire de la réalité de notre bassin de vie, comment faire les bons choix pour demain ? »

Sur le plan de l’emploi, la priorité doit être mise sur la traduction, à l’échelle de la région du Centre, des recommandations de l’instance de bassin emploi-formation (EFE Hainaut Centre). A cet effet j'ai écrit au nouveau Président du Comité économique et social de la CUC, Damien DE DORLODOT, afin que le rapport prospectif 2017 et les recommandations de l’EFE puissent être présentés et débattus lors d’une prochaine réunion du Comité économique et social. Il s’agira ensuite de définir la stratégie précise de concrétisation de ces recommandations en utilisant l’ensemble des leviers utiles, et notamment en mobilisant l’ensemble des parlementaires de l’arrondissement du Centre !

Les acteurs de la région du Centre sont aujourd’hui plus forts pour défendre les intérêts de ses 250.000 habitants. Il reste maintenant à écrire les chapitres suivants du redéploiement de notre région.

Au travail !