Enghien : Eoly retire son projet controversé d'éoliennes à Herne

Ce mercredi, j'interrogeais le Ministre wallon de l'Aménagement du territoire, Carlo DI ANTONIO, sur la décision d'Eoly de retirer son projet d'implantation d'éoliennes à Herne. La mobilisation citoyenne aura porté ses fruits : l’entreprise COLRUYT a décidé de retirer son projet d’implantation d’éoliennes à Herne en bordure de la frontière régionale qui « profitait » du différentiel de normes entre Flandre et Wallonie.

Le 6 mars dernier, le Ministre m’avait répondu que si la procédure d’enquête publique était appliquée en Wallonie, les normes wallonnes ne pouvaient s’appliquer aux éoliennes installées sur le territoire flamand. Finalement, sous la pression citoyenne, le groupe COLRUYT a annoncé le retrait de son projet, mais pas son abandon, mais dans le respect volontaire des normes wallonnes.

Ma question était double : Pouvait-il confirmer officiellement qu’il s’agit d’un engagement ferme de COLRUYT de respecter les normes wallonnes, la protection de la qualité de vie de nos concitoyens ?Sachant que, sur moins de 10 km,  4 à 5 projets « concurrents » sont en gestation le long de l’A8 entre Ghislenghien-Ollignies-Hellebecq-Bassilly-Marcq et Enghien, comment envisager à la fois la valorisation efficace du potentiel venteux et la protection des habitants et de leur qualité de vie ?

Le Ministre m’a indiqué que la demande actuelle d’EOLY sera effectivement retirée et que le promoteur reviendra avec un nouveau projet de 3 éoliennes mais s’est engagé à respecter les normes wallonnes. Il a également convenu avec sa collègue la Ministre flamande de l’Environnement de se mettre autour d’une table pour trouver des règles communes pour les projets en limite de frontières régionales. Enfin, une concertation est en cours entre les 4 projets éoliens envisagés le long de l’A8 sur le territoire des communes de Lessines, Silly et Enghien.

Pour ma part, j'estime que la Wallonie doit soutenir la concertation entre les différents promoteurs pour arriver à un projet global (qui peut être divisé en lots). C’est en effet par la construction d’un projet cohérent que le potentiel venteux de la zone sera le mieux exploité (contribuant à nos objectifs d’énergie renouvelable)  ET qu’il sera le plus respectueux de la qualité de vie des habitants en limitant le nombre des éoliennes au strict nécessaire.